Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 20:52

 

epupa

 

Elles se trouvent comme celles de Ruacana ou de Foz do Cunene à la limite entre Namibie et Angola et il s’agit toujours du même fleuve Cunene.

Le site d'Epupa s'étend sur près d'1,5 Km et la chute principale a une hauteur de 37 m. L'ensemble est entouré de nature - surtout du coté angolais qui est inaccessible. La ville est très petite et il n'y a qu'un lodge et 2 campings, Epupa campsite et Omarunga campsite. Les 2 sont très très proches du gouffre principal (qui est en photo ci-dessus).


epupa falls epupa nuit
camping epupa epupa cataratas


Un chemin sur la colline opposée aux cataractes permet de voir l'intégralité du ce lieu magique - en particulier en raison de ces énormes baobabs au milieu des trombes d'eau. En se rendant au sommet de cette même colline, on peut avoir une vue d'ensemble idéal pour les couchers et levers de soleil.

 

epupa baobab

 

epupa soir

 

La nuit était très belle. J'ai attendu le premier rayon de soleil (voir ci-dessous). Je dois avouer cependant que j'ai préféré les chutes de Ruacana qui sont 2 fois plus hautes et que l'on peut observer d'en bas comme d'en haut. A Epupa, aller au bord de l'eau n'est vraiment pas conseillé. L'an dernier, un touriste allemand est tombé à l'eau et n'a jamais été repêché, m'a dit Joseph Kassanga, policier du coin que j'ai pris en autostop.

PS: j'essayerai de mettre un petit film plus tard. Malheureusement ma connexion ne me le permet pas présentement.

PS2: J'ai rencontré les 3 baroudeurs, petite famille de globe trotters, qui ont descendu ces 16 derniers mois toute l'Afrique du coté Est. Je reste vraiment admiratif devant ces personnes capables de travailler à fond pour ensuite aller le plus loin et le plus longtemps possible.

epupa matin epupa 1er rayon

 

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 00:37

 

himba pluie

 

J’ai parcouru les routes entre Ruacana et Epembe, Epembe et Epupa, Epupa et Opuwo et Opuwo et Seisfontein... Toutes ces routes sont dans le Kunene namibien dont la partie Nord est le Kaokoland. Les Himbas s’étendent sur tout ce territoire – voire au-delà (en Angola).

On voit nettement le passage entre le Kaokoland et la Damaraland, qui s’effectue aux alentours de Seisfontein. La végétation et le relief changent radicalement.


kaokoland damaraland

 

Toute cette région est très sèche. Les pistes sont bonnes. Mais, quand il pleut, les oueds représentent des obstacles qui m’ont fait plus d’une fois hésité à poursuivre ma route.


swartbooisdrift epembe oued namibie

 

Tout le long de mon chemin, j’ai distribué des bonbons et 100 sucettes (données à l’unité). Je me suis arrêté au niveau de tous ceux qui m’appelaient de la main. La voiture n’a pas désemplie. Ce que j’en retiens est :


-          - L’anglais permet aux enfants de demander de l’argent ou des sucreries mais il est loin d’être « l’esperanto » qui fait tomber les barrières linguistiques. Les gens parlent leur dialecte puis l’anglais, le portugais ou l’afrikaans.


-          - Les Himbas sont maintenant bien habitués au tourisme ethnique. Ils vivent en partie de cela. Un enfant de 6-7 ans m’a même dit « Spain ? ». J’ai trouvé incroyable qu’un gamin, qui ne doit pas connaître la géographie de l’Europe, soit capable de dire que je ressemble à un espagnol. J’étais alors un peu bronzé et pas rasé (je ne veux pas dire non plus que les ibériques sont tous des basanés barbus).


-          - Il n’est pas rare de trouver des Himbas habillés de façon moderne parmi d’autres en habits traditionnels. Eux-mêmes m’ont dit qu’ils se changeaient selon le milieu où ils se trouvaient (au kimbo ou à la ville pour étudier, par exemple). Leur préférence irait vers la peau de chèvre. Du moins c’est ce que m’a dit Esther qui habite à 50 Km au Sud d’Epuwo et qui a oublié une paire de chaussures et des petites jupes à l’arrière de la voiture. De même, les Himbas portent en général 2 prénoms, un occidental et un traditionnel.


-          - Le christianisme semble une préoccupation du coin. Les Himbas – les anciens – pensent que c’est une affaire de blancs. J’ai eu l’impression qu’il y avait une sorte de syncrétisme entre Dieu et « la mère Nature » unique des Himbas (j’ai oublié de noter son nom).


-          - La société Himba n’accorde pas beaucoup de droit aux femmes – surtout en matière de succession. Quand le mari meurt, la veuve perd tous ces biens et même la garde de ses enfants qui restent dans la famille du défunt. Plusieurs jeunes filles m’ont parlé de cette injustice.


-          - Opuwo est une ville vraiment intéressante en raison du mélange des femmes Hereros au costume imposant datant du XIXème et des femmes Himbas à la poitrine nue. C’est une Afrique multiculturelle et attachée à ces traditions que l’on croise dans cette bourgade namibienne.


-          - J’avais lu dans certains sites et blogs que les Himbas ont une odeur un peu forte pour les prendre en stop. A ce sujet, je dirais qu’ils sentent la chèvre en raison des peaux qu’ils portent et de la promiscuité qu’ils ont au quotidien avec le bétail. Je ne suis pas sûr que nous, les occidentaux, grands consommateurs d’eau, soyons capables de nous maintenir « hygiéniques » si nous habitions dans des régions si sèches.  Cette senteur « cabrito » ne m’a pas choqué. De plus, ils font attention en couvrant les sièges pour éviter que leur poudre rouge dont ils s’enduisent ne se retrouve pas sur les sièges.


himba bonbon

J’ai pris très peu de photos car je ne voulais pas que les bonbons ou les « boleias » soient donnés en échange de quelque chose. Je dois bien avouer que je regrette des fois d’avoir louper des photos fantastiques – comme quand 6 jeunes filles Himbas aux seins agressifs bloquées la route en se donnant la main et formant ainsi un superbe filet de pêche à touristes. 

himba flaque

 

NB: Je n'ai pas pu m'empêcher de mettre la photo ci-dessous:

himba poitrine

 

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 23:02

 

etosha retro

 

etosha retro lion

 

lion etosha

 

Je n’avais qu’un jour, le lundi 5 avril, pour traverser Etosha tout en regagnant l’Angola. Je me suis donc levé tôt pour être le premier à l’ouverture de la porte Sud, Anderson Gate. Il était 6h et j’entrai donc. Tandis que le soleil se levait à peine, je suis arrivé au premier point d’eau où des feulements et autres bruits de bâillement de félins résonnaient. J’étais trop content et me disait déjà que cette journée allait être sous les meilleurs hospices (ce qui n’a pas été le cas mais je ne détaillerai pas mes galères). Le soleil se reflétait dans mon rétroviseur.


Okaukeujo point eau


Après un long moment d’observation des lions au petit matin, je me suis rendu à Okaukeujo pour payer ma taxe d’entrée et revoir ce point d’eau sur lequel le Lodge donne et qui m’avait tant marqué en Août dernier en raison de la profusion exceptionnelle en toutes sortes de bestioles. Quelle ne fut pas ma déception de ne voir aucun animal. Ça a été la même chose pour tous les spots du parc. Halali, par exemple, au niveau duquel j’avais vu des éléphants, un rhinocéros, des hyènes, etc., était tout aussi vide.


halali point eau

 

Ainsi pour voir des bêtes, il fallait rouler beaucoup. On les trouvait alors isolés par ci par là, ce qui enlevait beaucoup à la magie du lieu lors de la saison sèche. Cependant voici un échantillon de 10 photos.


chacal etosha etosha autruche
etosha gnou etosha poule angolaise
etosha mangouste mangouste etosha
etosha zebre girafe etosha
impala etosha oryx etosha

 

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 21:39

 

twyfelfontein namibie

 

Situé dans la vallée de l’oued Aba Huab, Ce site archéologique est constitué de nombreuses gravures datant de 1000 ans avant J.C. Les pétroglyphes réalisés dans le grès rouge ont été classés en 2007 au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Ils représentent principalement des animaux d’Afrique : éléphants, rhinocéros, girafes, autruches, oryx, etc. Il y a aussi des représentations d’empreintes de pieds, de mains ou de pattes diverses. Des symboles mystiques et des figures montrant des mélanges Homme-animal (comme le Lion Man) laissent à penser à des cultes chamaniques pratiqués par les chasseurs-cueilleurs de cette époque. Certains pictogrammes porteraient de la teinture ocre (ce qui les rapprocherait alors à des peintures rupestres). Quelques objets et grottes ont aussi été mis à jour dans les environs.


twyfelfontein lion

 

Quand on arrive sur le site, on suit un petit chemin aboutissant au centre d’accueil qui comprend, une boutique, un bar et une salle d’exposition comprenant des cartes explicatives, des photos,… L’architecture de ce petit bâtiment est intéressante car il est fait uniquement à partir de ces gros bidons cylindriques en métal. La rouille de ces récipients métalliques se marrie bien avec le paysage aux pierres rouges.


twyfelfontein trail

 

L’entrée est de 40 N$ (4 euros). La visite est normalement guidée (je l’ai faite en solo) et dure moins d’une heure. Lors de la promenade, on croise de nombreux lézards, quelques serpents et rongeurs. Il est possible de se désaltérer à la source en actionnant une vieille pompe. D’ailleurs, Twyfelfontein signifie «source incertaine». Elle a été renommée ainsi en 1947 par David Levin qui ne réussissait qu’à tirer qu’un petit mètre cube par jour (le nom original étant /Ui-//Ais).

 twyfelfontein

 

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 21:16

burnt mountain

Pas très loin de Twyfelfontein, on trouve une petite dépression où il y a des orgues de dolérite (organ pipes) ainsi que des petits reliefs noirs de scories vitreuses (burnt mountain). Les 2 sites se font en 10 minutes. Un pied mâle de Welwitschia se trouve en haut de la sombre colline qui fait contraste avec le rouge ferreux des environs.

burnt mountain namibie orgues lézard

NB : Il y a aussi dans le même coin la forêt pétrifiée. Je ne sais comment j’ai fait mais j’ai loupé l’entrée de ce site.

 

orgues namibie

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 00:06
anes namibieVoici quelques images des régions de Omusati, Oshana et Ohangwena lors de la saison des pluies. Il n'y pas d'inondations critiques en ce moment. Néanmoins tous les animaux deviennent amphibies - ânes, chèvre, vaches...
fleurs jaunes namibie
namibieLa Namibie est sans nul doute un pays de tourisme. Pour cela, de façon régulière, sont installées des zones de pique-nique. Les infrastructures routières sont bonnes dans l'ensemble. Les pistes offrent, d'un autre coté, un tout terrain de jeu pour 4x4.
Il faut bien respecter les vitesses. La police est avec des radars à guetter les moindre excès de plus 60Km/h dans les portions où se trouvent des écoles (alors que la limitation est sur le reste de la route de 120).pique-nique namibie
kimbo fleurs namibie

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 06:08
himba enfantPour me faire inviter dans une très petite communauté Himba, j'ai été aidé par Mina, la responsable du Camp site Hippo Pools (à qui j'ai donné 25 N$). Cette dernière a demandé l'autorisation au chef avant que je puisse rentrer. Malheureusement des membres de la famille étaient déjà partis travailler.
J'ai offert - toujours au patriarche - 10Kg de farine de maïs, 1 Kg de sucre, du pain et aux enfants à la fin des sucettes (je pense que pour certains c'était leur première sucrerie car ils ne savaient pas enlever le plastique de protection). Le tout a été acheté dans l'épicerie du coin pour 60N$ à la dernière minute (j'ai réveillé l'épicière pour qu'elle ouvre sa boutique!).
Mina a joué aussi le rôle d'interprète. Pour ma part, j'ai utilisé le Petit Futé pour les formules de politesse ce qui a assez bien "marché".

Wapenduka: bonjour
Ua penduka nawa?: ça va?
Epi nawa: au revoir
Kaipo: rien
Vaketo: merci
Indu: merci pour une offrande reçue par une femme
Chatu: merci pour une offrande reçue par une homme
himba enfantsLa coiffure des petites filles:
Elles portent des nattes en général épaisses et dirigées vers le visage. le nombre de nattes dépend du père. Sur les 2 photos ci-dessous, la plus petit fille porte une petite natte vers l'avant. L'autre fille un peu plus agée a 2 grosses nattes de chaque coté du visage.
himba petite fille himba fille 
La coiffure des jeunes filles prêtes à se marier:
Les cheveux sont dirigés vers l'arrière (pas de photo d'exemple).
La coiffure des femmes:
Les photos des autres articles sur les Himbas montrent qu'elles ont des longues tresses enduites toujours de cette même matière rouge.
himba familleLa coiffure des jeunes garçons:
Ils sont rasés.
himba petits enfantsLa coiffure des jeunes hommes et adultes:
Après la circoncision qui a lieu indifféremment entre 2 et 12 ans, le jeune garçon quitte la boule à zéro pour, par exemple, une mono tresse sur le sommet du crâne.
himba garçon
Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 22:08
himba-stock.JPGElle est principalement basée sur le lait de vache. Ce dernier est mélangé à la farine issue des céréales cultivées pour former une sorte de poridge. Ils font aussi du "fromage frais". La traite a lieu tous les matins dans l'enclos réservé aux vaches laitières.
himba vacheLa viande de chèvre se consomme une fois par mois environ - seulement pour les grands événements comme une naissance ou une visite ou une fête.
himba troupeauLe stockage se fait dans la hutte ci-dessus où l'on trouve entre autres un morceau de chèvre pendu et un panier à grain.
himba grain himba viande 
Les grosses chenilles sont un petit plus du matin! Les enfants bèchent dans la bonne humeur en attendant la friture des insectes.
NB: Cette nourriture n'est pas typiquement Himba. Il y a des membres d'une autre ethnie au sein de la famille.

himba-chenille.JPG himba-chenilles.JPG
Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article