Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 19:43
Carte de la région de Huambo - Cuito:
mapa huambo cuítoCarte de Lubango - Namibe:
namibe lubangoCarte du Namibe:
mapa namibeCarte de Benguela - Lobito:
mapa benguela lobito
Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 19:48
mapa cunene 1-1000000
J'ai reconstitué cette carte à partir des scans ci-dessous:
mapa cunene 1 mapa cunene 2
 
mapa cunene 3
 échelle  légende  

Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 18:29
Pereira de Eça est le nom du général portugais qui s'occupait de protéger le sud de l'Angola (ancienne colonie portugaise) d'une éventuelle invasion de l'armée allemande établie en Namibie, lors de la première mondiale. Ce fut également l'ancien nom d'Ondjiva.
Un site montre quelques photos de la ville à l'époque coloniale. On n'y reconnaît rien. Cela est probablement dû à la destruction quasi totale d'Ondjiva par les forces sud-africaines lors de la guerre civile angolaise.
On trouve aussi une ancienne carte scannée. On s'aperçoit que les principales villes ont repris leur nom local:
- Xangongo: Roçadas
- Lubango: João de Almeida
Pereira-de-Eca.jpg
Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 17:13
Cet article fait suite à un autre où j'avais grossièrement fait une carte d'Ondjiva lors d'inondations. J'ai découvert entre temps le site d'une entreprise d'urbanisme qui a travaillé sur Ondjiva (Namacunde, Lubango, Cahama et Xangongo) et qui s'appelle SUB pour soluções Urbanas. Elle présente le plan d'urbanisme de la capitale du Cunene:
planurbano ondjivaOn y distingue déjà très bien les lits des rivières qui sont généralement à sec. Lors de la saison des pluies, certaines années, Ondjiva se transforme en un chapelet d'îles:
planurbano ondjiva cheiaL'école Eiffel se trouve en limite de terrain constructible et, lors des crues exceptionnelles, elle aurait une plage de son coté oriental.
J'ai aussi découvert un projet pharaonique qui s'appelle Ondjiva 3000 dont voici la localisation (à gauche) et le plan peu détaillé (à droite).
ondjiva 3000  ondjiva 3000 mapa
Cela me paraît incroyable. Il s'agit donc de cette grosse "banane" en haut à droite de la première carte et qui se situe près de l'actuelle "praça" (le marché). On peut remarquer que ce rêve immobilier occupe toute une "île". Il comprend une caserne de pompier, de police, un collège, un lycée, une clinique, un hotel, un centre de convention, une zone industrielle, un centre de recyclage et de nombreuses résidences.
Les images de présentation rendent l'ensemble idyllique et parfait. On peut noter cependant que le building system est une version améliorée du préfabriqué (avec options: waterproof, insect, vermin, termit, earthquake, tornado, hurricane resistant).
Il est triste de voir disparaître les kimbos pour des constructions plus modernes. Dire que le Cunene cache encore des ethnies d'une grande authenticité! Plus pour longtemps...
Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 20:42

ruacana.JPGCes chutes se trouvent à la frontière entre la Province du Cunene (Angola) et la région de Omusati (Namibie). Elles ont une hauteur de 120m et une largeur de 700m quand le débit de la rivière Cunene est élevé.

Ruacana se trouve à 154Km de Oshakati et à 157Km de Opuwo (la route est très bonne dans les 2 cas). Il y a une possibilité de prendre la piste entre Ruacana et Epembe soit une centaine de Km en 4h environ (un 4x4 est nécessaire). D'Angola, il est possible de passer par Xangongo puis Calueque soit plus de 100 Km. Un 4x4 est indispensable et il faut se renseigner avant si la piste est praticable surtout lors de la saison des pluies (il faudra compter de 4h à plus).
ruacana angola  ruacana arc en ciel 
 ruacana baobab  ruacana escalier
 ruacana frontiere  ruacana imbondeiro
 ruacana fleche  
Il y a 3 points de vue des chutes, tous du coté namibien:
- le premier est sur la colline de la NamPower. Il permet une vision d'ensemble.
- le second est après la frontière namibienne. On y a une vue de haut (latérale droite). On peut aussi toucher la borne frontière (marco nº1) entre Namibie et Angola.
- le troisième se trouve au pied des chutes. Pour cela, il faut suivre des flèches qui sont sur les anciens bâtiments de la centrale hydroélectrique. Puis il faut descendre les quelques 500 marches pour admirer le spectacle d'en bas. Attention, il ne faut pas s'approcher du bord car les crocodiles, bien cachés, veillent.

Pour se loger, il y a le rest camp de Hippo pool (Otjihampuriro Community) qui comprend 10 emplacements corrects, des douches (avec eau chaude) et des toilettes. Le tout est très simple et coûte 50 N$. Sinon, à une cinquantaine de Km de piste, en longeant le Cunene vers l'ouest, il y a l'agréable Ruacana Eha Lodge (55N$ pour camper et beaucoup plus pour une chambre ou une hutte).

Ces chutes magnifiques ne le sont malheureusement que lors de la saison des pluies car le reste de l'année le barrage de Calueque allié à la centrale assèche quasi totalement les cataractes. En effet, ce site génère 240MWatt grâce à 3 turbines. L'électricité est acheminée à travers toute la Namibie (sauf la bande de Caprivi) et dans le Sud de l'Angola.

Les ruines de l'ancienne installation sont criblés de balles. Dans le Wikipedia en anglais, on parle de bombardement cubain. Cuba est allié au MPLA lors de la guerre civile angolaise et devait surement repousser les forces sud-africaines installées en Namibie (ancien protectorat sud-africain) et occupant une partie du sud de l'Angola. Le Lonely Planet parle d'une destruction par les Forces Namibiennes de Libération. Enfin le site de la NamPower ne mentionne pas grand chose à ce sujet dans son onglet history.

Remarque: Il est possible de visiter la partie souterraine de l'usine. Il suffit de demander à la réception de NamPower, près du rest camp. Il ne faut pas néanmoins photographier ces nouvelles structures de la centrale qui alimente toute la Namibie et une partie de l'Angola.
Remarque2: en temps pluvieux ou très humide, on peut observer des arcs électriques assez inquiétants. 

A 135Km (à vol d'oiseau), il y a les chutes d'Epupa que je ne connais pas encore et qui sont condamnées un jour à disparaître (voir le projet de la NamPower).

ruacana-bord-du-cunene.JPG

Repost 0
Published by pascal - dans voyage
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 14:24
EtoshaSitué à environ 500 Km de Windhoek, la capitale namibienne, et 300 Km d'Ondjiva, la capitale de la Province du Cunene en Angola, Le parc national d'Etosha est une grande réserve naturelle d'Afrique australe. En dialecte nama, Etosha signifie le grand vide. Cela se réfère à l'immense dépression qui forme un grand désert salé à la saison sèche et un grand lac à la saison des pluies.La partie Ouest du parc est interdit au public tandis que la partie Est est parcouru par des pistes qui mènent à des points d'eau et qui permettent aux touristes d'admirer des tas d'animaux dont les fameux "big five" (sans le buffle). Il est interdit de sortir de la voiture et même de poser le pied par terre, excepté au niveau des trois "campsite" et de quelques zones où l'on trouve des toilettes.
Namutoni EtoshaOkaukuejo EtoshaCes 3 "pied-à-terre" comprennent une structure hotelière, des restaurants, un camping,... et un point d'eau. Celui qui est à ne pas louper est Okaukuejo car c'est un spot d'observation exceptionnel en raison de la quantité et de la diversité animales. Halali est aussi intéressant pour des veillées plus calmes en attente de rhinoceros. Enfin Namutoni se distingue par son fort colonial germanique (la Namibie ayant été une colonie allemande jusqu'en 1915 avant d'être un protectorat sud-africain jusqu'en 1990).
Rietfontein EtoshaIl s'agit entre le lever du jour et le coucher du soleil (car la nuit c'est interdit de circuler) de rouler d'un point d'eau à un autre, en croisant les doigts d'avoir de la chance. Pour augmenter la probabilité de rencontre avec des animaux, il faut prévoir son voyage à la fin de la saison sèche (entre août et octobre, par exemple). A cette période, les mammifères se regroupent parfois en très grand nombre autour des "bars" de la savane et de la steppe. voici quelques vidéos qui donnent des envies de safaris:




Après avoir passé une des 3 portes du parc, il est nécessaire de passer à l'office de tourisme de Namutoni ou de Okaukuejo pour payer les droits d'entrée qui dépendent de la durée du séjour. A la sortie, vous allez devoir présenter vos factures d'hotel ou de camping. Ne vous empressez pas pour les jeter. Si vous partagez un emplacement dans un camping (ce qui est officieusement possible si vous voulez diminuer le coût total), n'oubliez pas de demander une autre facture. On vous donnera une petite carte qui est tout à fait suffisante pour bien se diriger. Néanmoins ci-dessous une carte plus détaillée:
carte etosha 1 carte etosha 2
carte etosha 3 carte etosha 4
Je joins aussi ces planches animalières (scannée elle aussi) qui permettent une observation plus active et qui feront surement plaisir aux ornithologues et aux personnes patientes.
etosha 1
etosha 2  etosha 3 
 etosha 4  etosha 5  
 etosha 6  etosha 7  
Pour les amoureux de S.V.T., voici la carte de la végétation avec sa légende:
etosha-vegetation-legende.JPG etosha végétation 
NB: Ces cartes et planches viennent d'un livret publié chez "A Honeyguide Publication".
Repost 0
Published by pascal - dans voyage
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 17:26
Le "Efico" ou le "Héfundula lé ngoma" est une fête (uma festa de batuque) qui célèbre le passage de l'"état" de jeune fille à celui de femme. Elle se déroule aux alentours des 14 - 15 ans (je ne suis pas sûr que cela coïncide avec les premières menstruations).
Durant une semaine entière, la jeune femme est la reine. Elle se fait servir, on s'occupe d'elle et surtout on lui dit tout. En clair, les "tantes" expliquent comment gérer son futur foyer, comment prendre soin de son homme, ce qu'il faut faire et ne pas faire... noxo noxo (se prononce nocho nocho et signifie etc. etc. en kwanyama). A l'issue de ces 7 jours, l'adolescente connaîtra toute la théorie d'un savoir-faire millénaire.
fico fico 2 
 fico 3  fico 4
A cette occasion, elle porte une coiffure tressée, appelée "épolé", faite de petites perles (conjunto de missanga). On dispose également quelques coquillages (photo de droite) ou boutons d'ivoire  (photo de gauche) ou des pièces de corne de bovidé. Cela représenterait la richesse. Puis j'attire votre attention sur ce qu'il se trouve sous la vague de perles colorées qui fait le tour de la tête. A gauche, il y a 6 rangées de rajout capillaire synthétique. cela aurait pu être fait aussi avec les propres cheveux de la jeune fille lorsque c'est possible. A droite, on peut voir 4 lignes plus larges qui ont été réalisées avec des cheveux des grands-parents ou autres aïeuls décédés. J'y vois la couronne de la sagesse des ancien(ne)s.
Cette coiffure peut être conservée quelques mois après la fête selon le désir de la jeune femme. Normalement il y a aussi une frange de cheveux et de perles qui descend jusqu'aux yeux. Cette frange est conservée et passe d'une soeur à une autre. La benjamine (a caçula) hérite de ce souvenir familiale voire matriarchale. Celle-ci récupèrera l'habit traditionnel de la mère (dikua) qui a pour particularité d'avoir une sorte de sac à dos intégré sous forme d'une pièce de tissus tenue par 4 ficelles. On peut y mettre le nourrisson par exemple.

En ce qui concerne les jeunes adolescents, j'ignore encore quels sont les rites. Je sais que dans le Cunene la circoncision est pratique courante. Il n'y a pas d'âge particulier: de 7 jours à 7 ans voire plus parfois. L'ainé récupèrera l'arc (zagaia) et les flèches de son père, plus la massue (dibo ou porrinho), plus la ceinture de cuir (cinto de boi) et enfin avec une petite machette (kandjavith ou machadinho).
Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 22:24
mapa cuneneCe matin, j'avais projeté d'aller faire un tour dans le parc national de la Mupa. Donc départ de l'Hotel Aguia Verde à 8h en direction de Cuvelaï qui est la commune d'entrée dans ce parc. Je passe Anhanca où je récupère 2 négociants de "cabritos" et continue vers Evale, ville où on achète la chèvre à 3000 Kwanzas c'est-à-dire 30US$ au lieu de 6000 à 7000 Kz sur Ondjiva. Pour ceux que cela intéresse un bovidé avec des belles cornes, ça va de 60000 Kz à ... Donc 20 chèvres = une vache!
Le paysage est magnifique. Les premières pluies ont reverdi les baobabs et les champs. De nombreux petits lacs sèment le bord de piste. Bientôt il n'y aura plus de route car elle sera submergée. En attendant, la piste est de plus en plus impratiquable. Je vais demi-tour un peu avant la commune de Mupa. Le mélange sable-argile est une vraie patinoire. En outre, les gros camions qui y sont passés ont fait de larges tranchées qui sont parfois trop profondes pour le X-Trail.
Je suis arrivé sur Ondjiva à midi, avec  à bord 1 gars, 3 femmes, 2 nourrissons et 5 poules. A part les quelques plumes sur la banquette arrière, je ne pensais pas que les galinacées étaient si éduquées. Je ne les ai pas entendu de tout le trajet. Incroyable, non? Et pourtant, ça remue dans l'habitacle.
cunene cunene1 
 cunene2  cunene3
 cunene4  cunene5
 cunene6  cunene7
 cunene8  cunene9
PS1: en ce moment, c'est la période de pèche de gros crapaud que l'on mange entier, même la tête (pas les viscères évidemment)
PS2: Au nord d'Ondjiva, 2 gros chars sont sur le bas coté, vestiges des 30 ans de guerre civile.
PS3: Il est marrant de voir que les constructions animales telles que les termitières sont plus hautes (près de 3m  à 4m de haut) que les huttes.
PS4: Demain, je reprendrai une autre route "cul-de-sac" et j'essaierai de prendre moins de photos paysagères et plus de portraits. Mais j'aime pas trop faire le touriste!

3 remarques d'Olivia:
- Une termitière se dit "morro de salalé"
- La 2ème photo sur la gauche est une école ou un comité (du MPLA)
- La dernière photo sur la droite est un kef, autrement dit un barzinho, soit la case où l'on se réunit boire des bière (d'ailleurs si vous regardez bien la base de cette hutte est entourée par 2 rangées de bières).
Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 17:36
10-02-16 carnaval ondjivaAujourd'hui, le 16 février 2010 a eu lieu le défilé carnavalesque de la capitale de la Province du Cunene. Les festivités se sont déroulés au niveau de la tribune, qui se situe sur le coté ouest du bâtiment gouvernemental. L'esplanade était noir de monde et l'ambience assez festive. Vers les 15h, le classement des différentes écoles a été rendu public et les prix décernés (jusqu'à environ 2000 euros pour les premiers). Cela a été l'occasion d'un nouveau défilé:

Rien ne vaut un carnaval où la population s'implique vraiment, se déguise, danse,... Malheureusement ce n'est plus trop le cas du Carnaval de Nice.
10-02-16 carnaval ondjiva 2NB: Ma connexion me permet de m'occuper à nouveau de mon blog.
Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 09:07
Ce matin, je me suis réveillé avec la musique de Melody dans la tête. Hier soir, à Nice, il y avait l'avant-première du film Gainsbourg. J'ai donc pris le train lundi après-midi et acheté mon billet dès 14h car je ne voulais rater cet événement. Mon retour s'est éternisé en bus. Je suis arrivé à 1h chez moi, sur Cannes. Dans cette attente où seuls des ombres errent, j'ai ruminé l'oeuvre de Joann Sfar. Je vous retranscris à présent mes ressentis et leurs interprétations.

L'ENFANCE FAIT L'ADULTE

Le film débute avec l'enfance de l'artiste qui est joué Kacey MOTTET KLEIN. L'interprétation du jeune comédien est excellente. Lucien aurait été un enfant malicieux, rejeté par les gamines de son âge mais qui charmait déjà les femmes par le verbe et l'audace. Puis une transition judicieuse basée sur l'intemporalité et l'omniprésence de la clope chez Gainsbourg s'opère et on arrive à l'adulte. Des réapparitions récurrentes (sur la plage notamment) montrent l'importance de l'enfance dans la réalisation d'un homme quelqu'il soit mais d'autant plus lorsque l'on parle d'un artiste comme Gainsbourg.
Gainsbourg.JPG Gainsbourg 2 Gainsbourg 3 

LES RENCONTRES (et les Femmes) FONT L'HOMME

Éric ELMOSNINO excelle aussi. Et je ne pense pas que Charlotte - qui avait été choisie initialement pour le rôle de son père - aurait fait mieux si elle avait réussi l'impossible c'est-à-dire se travestir pour affronter un terrible complexe d'Oedipe.
Au début du film, Doug JONES alias "La gueule" est un peu trop présente. Cette facette onirique semble en outre un dérivé de la caricature nazie du juif. Elle est chassée par l'arrivée de la regrettée Lucy GORDON. En effet, une des idées intéressantes du scénariste-réalisateur est de laisser penser que Jane a plus fait Serge que Gainsbourg Birkin. L'idée est connue: "derrière chaque grand homme il y a une femme". Derrière Gainsbourg aux multiples facettes qui évoluent au cours du temps, il y a toutes ses femmes-interprètes.
D'ailleurs le film me semble construit sur les rencontres qui ont fait "avancer" le pygmalion Gainsbourg. Ainsi défilent les acteurs et actrices qui interprètent avec plus ou moins de fidélité leur personnage respectif. Les femmes sont  belles et envoutantes, les hommes créatifs et laids. Je trouve que le casting est un succès. La diction de Sara FORESTIER, de Laëtitia CASTA ou de Lucy GORDON m'a un peu gênée. En effet, France Gall, qui a inspiré "Comme d'habitude" à Claude François, "Lettre à France" de Michel Polnareff et de nombreuses chansons à Michel Berger, ne pouvait être si nunuche (même si elle a affirmé n'avoir compris le véritable sens des "sucettes" que bien après l'avoir chanté). Brigitte Bardot a une manière de parler halettante qui est dur à reproduire avec sensualité. La beauté incroyable de Laëtitia n'est pas cependant un pâle plagiat de Brigitte! Enfin les fautes de français de Jane Birkin sont un peu trop soulignées ce qui n'est pas forcément utile.

LA PROVOC' EST UN CRI D'AMOUR

Lucien aurait été à jamais ignoré par le public s'il n'avait décidé de provoquer. La provocation a été d'une part une nécessité mais elle est aussi la marque des génies et novateurs. Gainsbourg est un précurseur en France pour le rap, le reggae, le rock progressif et voire même le Trip Hop. J'ai été heureux de découvrir il y a peu de temps que Karmacoma (Portishead Experience) de Massive Attack comportait un sample de Cargo Culte du cycle Melody Nelson.
En outre, les chansons provocantes à caractères sexuelles sont écrites par l'Amour que lui a inspiré quelques femmes.
Le détournement d'un Hymne National n'est pas nouveau. Hendrix et les Sex Pistols l'ont fait respectivement en 1969 et en 1977 avec The Star-Spangled Banner et God save the Queen. La version Reggae de la Marseillaise fait aussi scandale en 1979. Le chanteur redonne son sens révolutionnaire à la "sornette" de Claude Joseph Rouget de Lisle. Lors d'une vente aux enchères, il acquiert les manuscrits à prix d'or et s'émeut de voir qu'il y ait écrit "Aux armes ectera". Peut-on douter du patriotisme de l'artiste?
Ensuite le passage définitif du coté obscur et la chute de Gainsbarre dans l'alcoolisme radical sont expliqués par le décès de son père que l'artiste pleure à travers la perte de son chien. Vouloir entendre que les autres parlent de soi ne peut être qu'une façon désespérée d'exorciser de terribles blessures et des traumatismes passés.

LES GINSBURG SONT JUIFS (et les Sfar aussi)

L'oeuvre de Serge n'est pas imprégnée de judaïsme. Je ne pense pas qu'il ait été très religieux et usé beaucoup les bancs des synagogues. Et pourtant! Quand on lit un article de la Tribune Juive sur ce sujet, on s'aperçoit que l'artiste était un sioniste inconditionnel.
Dans le film, il ressort surtout l'importance de la famille juive russe: une mère d'une grande tendresse, un père artistiquement exigent, un frère fantôme et des soeurs admiratrices. La présence du père ashkénaze est si forte qu'on peut se demander si elle ne supplante l'exubérence des mères juives sépharades. Certains discours de Ginsburg fils relèvent directement des enseignements paternels.
L'anecdote de l'"étoile de sherif" que porte le jeune Lucien lors de la guerre est retranscrite avec humour grâce à son attrait pour les westerns américains.
Enfin à travers cette biographie à la sauce Sfar, l'auteur du "Chat du rabbin" revendique à nouveau  son judaïsme et implicitement son amour pour son propre père. Ce dernier était présent à l'avant-première. Joann Sfar est monté l'embrasser dans la salle bondée du Pathé Masséna avant même de continuer sa présentation du film.

CONCLUSION

Ce film montre l'image que se fait Joann Sfar de Gainsbourg. Il ne dure que 2h et quelques! Comment dans ces conditions tout dire, tout énumérer, mettre tout un rêve, tout un conte, décrire une légende? Evidemment cela n'est pas faisable. Il y a une sélection d'événements ou de chansons que le fan ne peut que déplorer. Le BDiste (désolé! je sais à présent que ce terme n'est pas apprécié par les personnes concernées) a pioché le meilleur selon lui. Or rares sont les individus qui peuvent dire qu'ils aiment l'intégralité de l'oeuvre de Gainsbourg tellement elle est hétéroclite.

Certaines scènes sont magiques et méritent vraiment d'être vues. Alors "rendez-vous avec vous" le Mercredi 20 Janvier 2010.


PS: Je vous conseille de lire la BD making of de Matthieu Sapin (bien qu'incomplète sur le site... probablement en intégralité à la FNAC ou Virgin). De même admirer les dessins de Sfar.

PS2: Le nouvel album de Charlotte est bon et produit par Beck qui a chanté aussi bien avec la fille dans "Heaven can wait" que avec la mère dans une reprise de "l'Anamour". Mais ont participé à cet opus Air, Neil Hannon (The Divine Comedy), Nigel Godrich (Radiohead), etc.

PS3: Joann Sfar qui joue le rôle de Georges Brassens a révélé que ce dernier était son chanteur préféré.
Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article