Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 00:15

Voici une version de Ivete Sangalo, la bahianaise, qui enflamme les carnavals brésiliens avec des rythmes endiablés. Pour ma part, elle a de belles cuisses et ses concerts sont bons pour s'éclater (sauf quand ils sont à Curitiba)... Mais ça ne vaut pas la version de Jorge :


Moro num Pais tropical
Abençoado por Deus
E bonito por natureza
Mas que beleza
Em fevereiro,
Em fevereiro, tem carnaval,
Tem carnaval
Tenho um Fusca e um violão
Sou Flamengo
Et tenho uma nega
Chamada Teresa
Sou um baby, sou um baby,
Sou um menino de
Mentalidade mediana pois é
Mas assim mesmo feliz da vida contente
Pois eu não devo nada a ninguém pois é
Pois eu sou feliz,
Muito feliz comigo mesmo

Je vis dans un pays tropical

Béni par dieu

Et beau par nature

Mais quelle beauté

En février,

En février, il y a le carnaval,

Il y a le carnaval,

J’ai une coccinelle et une guitare

Je supporte le Flamengo

et j’ai ma 'blackette'

Appelé Teresa

Je suis un baby, je suis un baby,

Je suis un gars

Moyennement intelligent et après

Mais je suis heureux de vivre quand même

Après je ne dois rien à personne et donc

Donc je suis heureux,
Très heureux avec moi-même ainsi

Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 18:56

Sampa est pour São Paulo l'équivalent de Paname pour Paris.

Alguma coisa acontece no meu coração
Que só quando cruza a Ipiranga
E a avenida São João
É que quando eu cheguei
por aqui eu nada entendi
Da dura poesia concreta de tuas esquinas
Da deselegância discreta de tuas meninas

Ainda não havia para mim Rita Lee
A tua mais completa tradução
Alguma coisa acontece no meu coração
Que só quando cruza a Ipiranga
Et a avenida São João

Quando eu te encarei frente a frente
Não vi o meu rosto
Chamei de mau gosto o que vi,
De mau gosto, mau gosto
É que Narciso acha feio o que não é espelho
E à mente apavora
O que ainda não é mesmo velho
Nada do que não era antes
Quando não somos mutantes

E foste um difícil começo
Afasto o que não conheço
E quem vende outro sonho feliz de cidade
Aprende depressa a chamar-te de realidade
Porque és o avesso do avesso
Do avesso do avesso

Do povo oprimido nas filas,
Nas vilas, favelas
Da força da grana que ergue
E destrói coisas belas
Da feia fumaça que sobe,
Apagando as estrelas
Eu vejo surgir teus poetas
De campos, espaços
Tuas oficinas de florestas, teus deuses da chuva

Pan-Américas de Áfricas utópicas,
Túmulo do samba
Mais possível novo quilombo de Zumbi
E os novos baianos passeiam na tua garoa
E novos baianos te podem curtir numa boa
Quelque chose se passe dans mon coeur
Uniquement quand je croise l'Ipiranga
Et l'avenue São João
Quand je suis arrivé
Par ici, je n'ai rien compris
A la poésie dure et concrète de tes coins de rue
A la désélégance discrète de tes jeunes filles.

Il n'y avait pas encore pour moi Rita Lee
Ta traduction la plus complète
Quelque chose se passe dans mon coeur
Uniquement quand je croise l'Ipiranga
Et l'avenue São João

Quand j'ai été face à toi
Je n'ai pas vu mon visage
J'ai trouvé de mauvais goût ce que j'ai vu,
De très mauvais goût,
Ce que Narcisse trouve moche n'est pas le miroir
Et à y réfléchir ce qui épouvante
Est ce qui n'est pas vraiment vieux
Rien de ce qui était avant
Quand nous ne sommes pas os mutantes

Et tu as été un commencement difficile
J'éloigne ce que je ne connaîs pas
Et celui qui vend un autre rêve de ville heureuse
Apprend rapidement à t'appeler réalité
Car tu es l'envers de l'envers
De l'envers de l'envers

Des gens opprimés dans les queues,
Dans les villes, les favelas
De la force du blé qui érige
Et détruit les belles choses
De la laide fumée qui monte,
Effaçant les étoiles
Je vois surgir tes poètes
Des champs, des espaces
Tes bureaux de forêts, tes dieux de la pluie

Pan-Américains des Afriques utopiques,
Tombe de la samba
Plus possible nouveau quilombo de Zumbi
Et os novos baianos passaient dans ta bruine
Et os novos baianos peuvent profiter de toi

Un quilombo est un village ou une communauté d'esclaves en fuite. De nombreux quilombos existaient dans les zones reculées du Brésil au temps de l'esclavage.

São Paulo est tant besogneuse qu'elle n'a pas le temps de faire de la samba. Voilà pourquoi elle est traitée de 'tombeau de la samba'. La vérité est que São Paulo est non seulement la capitale économique du Brésil mais probablement aussi de la culture.
Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 18:43

meu bem querer
é segredo, é sagrado
está sacramentado
em meu coração
meu bem querer
tem um quê de pecado
acariciado pela emoção

meu bem querer
meu encanto, estou sofrendo tanto
amor, e o que é o sofrer
para mim que estou
jurado pra morrer de amor
Ma bien-aimée
Est secrète, est sacrée
C'est un sacrement
Dans mon coeur
Ma bien-aimée
A un quelque chose de péché
cajolé par l'émotion

Ma bien-aimée
Mon enchantement, je souffre tant
D'amour, et ce qui est souffrance
Pour moi est que je suis
Destiné à mourir d'amour

Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 18:23

Je choisis souvent João Gilberto, 'o mito', 'o papa da bossa' car j'adore sa façon si douce de chanter. Il est inégalable. Evidemment c'est une opinion très personnelle et qui n'est pas partagée par tous les brésiliens.

Quem nasce lá na Vila
Nem sequer vacila
Ao abraçar o samba
Que faz dançar os galhos,
Do arvoredo e faz a lua,
Nascer mais cedo.

Lá, em Vila Isabel,
Quem é bacharel
Não tem medo de bamba.
São Paulo dá café,
Minas dá leite,
E a Vila Isabel dá samba.

A vila tem um feitiço sem farofa
Sem vela e sem vintém
Que nos faz bem.
Tendo nome de princesa
Transformou o samba
Num feitiço descente
Que prende a gente.

O sol da Vila é triste
Samba não assiste
Porque a gente implora:
"Sol, pelo amor de Deus,
não vem agora
que as morenas
vão logo embora

Eu sei tudo o que faço
sei por onde passo
paixao nao me aniquila
Mas, tenho que dizer,
modéstia à parte,
meus senhores,
Eu sou da Vila!
Qui naît là-bas dans la ville
Ne vacille même pas
A l'embrassement de la samba
Qui fait danser les branches
Du bosquet et fait la lune
Naître plus tôt.

Là-bas, à Vila Isabel,
Qui est novice
n'a pas peur de l'expert.
São Paulo donne du café,
Le Minas le lait
Et Vila Isabel la samba.

La ville a reçu un sort sans farine
Sans bougie et sans argent
Qui nous fait du bien.
En ayant un nom de princesse
Elle a transformé la samba
En un enchantement
Qui lie les gens.

Le soleil de Vila est triste
La samba n'est pas là
Alors les gens implorent :
"Soleil, pour l'amour de Dieu,
Si tu ne viens pas maintenant
Les brunes
Vont bientôt partir".

Je sais tout ce que je fais
Je sais par où je passe
La passion ne m'annihile pas.
Mais, je dois dire que,
Modestie à part,
Messieurs,
Je suis de Vila!

farofa : farine de manioc frite dans du beurre ou dans de la graisse - généralement enrichie d'autres ingrédients.
vintém : ancienne monnaie portugaise
Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 22:54
Le deuxième long-métrage de Walt Disney sur son voyage en Amérique Latine est 'Les 3 Caballeros'. Donald reçoit des cadeaux très originaux de ses amis de la partie sud du continent américain - un nouveau prétexte pour voyager à travers différentes petites histoires. Une longue séquence est sur Bahia et évidemment les belles bahianaises. Des personnages filmés dont Aurora Miranda (la soeur de Carmen) se mèlent alors à Donald et à José Carioca pour chanter 'Os Quindins de Yaya'.


Repost 0
Published by pascal - dans voyage
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 16:56
Voici un des films issus du voyage de Walt disney et de son équipe d'artistes en Amérique du Sud. Il mèle le documentaire et le dessin animé plein d'humour à travers les personnages de Donald, de Pedro le petit avion, de Dingo le cowboy devenu gaucho et du perroquet José Carioca.
C'est en VO mais on comprend assez bien même avec Donald qui n'est pas connu pour sa diction.


Repost 0
Published by pascal - dans voyage
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 14:45

Le dictateur Vargas, durant la seconde guerre mondiale, voulait que le Brésil reste neutre. Il était surement divisé lui-même entre son admiration pour les dictatures allemandes ou italiennes et sa dépendance commerciale avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou la France. De plus, il y avait déjà au Brésil de nombreux immigrés allemands, italiens et japonais ce qui ne facilitait l'adhésion du peuple entier. Finalement le Brésil se mettra aux cotés des alliés. L'industrie cinématographique américaine immortalisera alors cette amitié à travers ce dessin animé (entre autres).
Walt Disney a été en fait à cette époque le diplomate américain en Amérique Latine. Il devait lutter contre le développement du nazisme dans cette partie de l'hémisphère sud. Il n'appréciait pas particulièrement les missions diplomatiques. Mais il a accepté ce travail proposé par Rockefeller. Il refusera néanmoins une compensation financière de l'Etat. Les films d'animation issus de ces voyages au Brésil, en Argentine et au Chili seront de grands succès (Saludos Amigos et 3 Caballeros).

Brasil!
Meu Brasil Brasileiro
Mulato inzoneiro
Vou cantar-te nos meus versos
Brasil, samba que dá
Bamboleio, que faz gingá
O Brasil do meu amor
Terra de Nosso Senhor...

Abre a cortina do passado
Tira a mãe preta do cerrado
Bota o rei congo no congado
Canta denovo o trovador
A merencória à luz da lua
Toda canção do seu amor
Quero ver essa dona caminhando
Pelos salões arrastando
O seu vestido rendado...

Esse coqueiro que dá côco
Oi! Onde amarro minha rede
Nas noites claras de luar
Por essas fontes murmurantes
Onde eu mato a minha sede
Onde a lua vem brincar
Esse Brasil lindo e trigueiro
É o meu Brasil Brasileiro
Terra de samba e pandeiro...

Brasil!
Terra boa e gostosa
Da morena sestrosa
De olhar indiferente
Brasil, samba que dá
Para o mundo se admirar
O Brasil, do meu amor
Terra de Nosso Senhor...

Abre a cortina do passado
Tira a mãe preta do cerrado
Bota o rei congo no congado
Canta denovo o trovador
A merencória à luz da lua
Toda canção do seu amor
Huuum!
Essa dona caminhando
Pelos salões arrastando
O seu vestido rendado...

Esse coqueiro que dá côco
Onde amarro minha rede
Nas noites claras de luar
Por essas fontes murmurantes
Onde eu mato a minha sede
Onde a lua vem brincar
Huuum!
Esse Brasil lindo e trigueiro
É o meu Brasil Brasileiro
Terra de samba e pandeiro...

Brasil!
Meu Brasil Brasileiro
Mulato inzoneiro
Vou cantar-te nos meus versos
Brasil, samba que dá
Bamboleio, que faz gingá
O Brasil do meu amor
Terra de Nosso Senhor...

Abre a cortina do passado
Tira a mãe preta do cerrado
Bota o rei congo no congado
Canta denovo o trovador
A merencória à luz da lua
Toda canção do seu amor
Quero ver essa dona caminhando
Pelos salões arrastando
O seu vestido rendado...

Esse coqueiro que dá côco
Onde amarro minha rede
Nas noites claras de luar
Por essas fontes murmurantes
Onde eu mato a minha sede
Onde a lua vem brincar
Esse Brasil lindo e trigueiro
É o meu Brasil Brasileiro
Terra de samba e pandeiro...

Oi! Essas fontes murmurantes
Onde eu mato a minha sede
Onde a lua vem brincar
Esse Brasil lindo e trigueiro
É o meu Brasil Brasileiro
Terra de samba e pandeiro
Brasil!
Brésil!
Mon Brésil brésilien
Mulâtre illimité
Je vais te chanter dans mes vers
Brésil, une samba qui le fait
Bamboleio, qui fait bouger
Le Brésil de mon amour
Terre de Notre Seigneur

Ouvre le rideau du passé
Prend la mère noire du cerrado
Rajoute le roi congo dans le congado
Chante de nouveau le troubadour
La mélancolie au clair de lune
Toute chanson de ton amour
Je veux voir cette dame cheminant
Par les salons en glissant
Son vêtement donné...

Ce cocotier qui donne la noix de coco
Salut! Où j'accroche mon hamac
Les nuits de pleine lune
Pour ces sources murmurantes
Où je tue ma soif
Où la lune vient se baigner
Ce Brésil beau et brun
C'est mon Brésil brésilien
Terre de samba et de pandeiro

Brésil!
Terre bonne et généreuse
De la brune indomptable
Au regard indifférent
Brésil, une samba qui fait
Que le monde l'admire
Le Brésil de mon amour
Terre de Notre Seigneur

Ouvre le rideau du passé
Prend la mère noire du cerrado
Rajoute le roi congo dans le congado
Chante de nouveau le troubadour
La mélancolie au clair de lune
Toute chanson de ton amour
Hmmm!
Je veux voir cette dame cheminant
Par les salons en glissant
Son vêtement donné...

Ce cocotier qui donne la noix de coco
Salut! Où j'accroche mon hamac
Les nuits de pleine lune
Pour ces sources murmurantes
Où je tue ma soif
Où la lune vient se baigner
Hmmm!
Ce Brésil beau et brun
C'est mon Brésil brésilien
Terre de samba et de pandeiro

Brésil!
Mon Brésil brésilien
Mulâtre illimité
Je vais te chanter dans mes vers
Brésil, une samba qui le fait
Bamboleio, qui fait bouger
Le Brésil de mon amour
Terre de Notre Seigneur

Ouvre le rideau du passé
Prend la mère noire du cerrado
Rajoute le roi congo dans le congado
Chante de nouveau le troubadour
La mélancolie au clair de lune
Toute chanson de ton amour
Je veux voir cette dame cheminant
Par les salons en glissant
Son vêtement donné...

Ce cocotier qui donne la noix de coco
Salut! Où j'accroche mon hamac
Les nuits de pleine lune
Pour ces sources murmurantes
Où je tue ma soif
Où la lune vient se baigner
Ce Brésil beau et brun
C'est mon Brésil brésilien
Terre de samba et de pandeiro

Salut! Ces sources murmurantes
Où je tue ma soif
Où la lune vient se baigner
Ce Brésil beau et brun
C'est mon Brésil brésilien
Terre de samba et de pandeiro
Brésil!

Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 13:35
- Le Tico-tico est un oiseau de l'ordre des passereaux. Le nom français est le Bruant chingolo. C'est tout simplement une sorte de moineau.
- Le titre original est en fait 'Tico-tico no farelo'. La définition dans le dictionnaire portugais de farelo est  'ensemble de résidus grossiers de céréales moulues' tandis que fuba est de la farine de riz ou de maïs.
- Carmen Miranda, interprète de cette chanson, était aussi appelée la bombe brésilienne (The brazilian bombshell). C'était une véritable star d'Hollywood, l'une des mieux payées des années 40.
- Cette chanson est aussi présente dans un dessin animé de Walt Disney qui scelle alors l'amitié américano-brésilienne lors de la second guerre mondiale.

Tico-Tico
Tico-Tico
O Tico-Tico tá
Tá outra vez aqui
O Tico-Tico tá comendo meu fubá
O Tico-Tico tem, tem que se alimentar
Que vá comer umas minhocas no pomar

(x 2)

Mas por favor, tire esse bicho do seleiro
Porque ele acaba comendo o fubá inteiro
E nesse tico de cá, em cima do meu fubá
Tem tanta coisa que ele pode pinicar
Eu ja fiz tudo para ver se conseguia
Botei alpiste para ver se ele comia
Botei um gato, um espantalho e alçapão
Mas ele acha que fubá é que é boa alimentação

O Tico-Tico tá
Tá outra vez aqui
O Tico-Tico tá comendo meu fubá
O Tico-Tico tem, tem que se alimentar
Que va comer é mais minhoca e nao fubá

(x2)
Moineau
Moineau
Le moineau est
Est encore une fois ici
Le moineau mange ma farine
Le moineau doit s'alimenter
Qu'il aille manger quelques vers dans le verger

(x2)

Mais s'il te plait, fais partir cet animal de silo
Car il va manger toute la farine
Et sur ce petit tas là, au dessus de ma farine
Il y a tant de choses qu'il peut picorer
J'ai déjà tout essayé pour voir s'il y arrivait
J'ai mis une alpiste pour voir s'il mangeait
J'ai mis un chat, un épouvantail et un piège
Mais il trouve que la farine est une bonne alimentation

Le moineau est
Est encore une fois ici
Le moineau mange ma farine
Le moineau doit s'alimenter
Qu'il aille manger plus de vers et pas de farine

(x2)
Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 16:31
C'est très bon et très bobo à la Philippe Katerine. Les paroles sont énormes et ça me donne envie d'aller en boîte sur la Côte avec mes frangins.

Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 15:16
Cet artiste brésilien d'origine arabe - Mohamed Ali El Assal - est né à Rio Negro (Parana) en 1957 et est mort à Curitiba (Parana) en 1987. Son oeuvre est actuellement exposée au Memorial de Curitiba (sur le Largo da Ordem) depuis le 20 mai dernier - date à laquelle a eu lieu le vernissage - et jusqu'au 12 juillet. Il a renouvelé l'art des arabesques et l'évolution dans ses recherches est bien visible dans cette mostra intitulée 'Enigmagens'.
J'aime particulièrement ses encres auxquelles il a fait subir divers bains pour obtenir des effets de fondu, de superposition, d'effacement partiel, etc.

   
     
Repost 0
Published by pascal - dans société
commenter cet article