Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 17:26
Le "Efico" ou le "Héfundula lé ngoma" est une fête (uma festa de batuque) qui célèbre le passage de l'"état" de jeune fille à celui de femme. Elle se déroule aux alentours des 14 - 15 ans (je ne suis pas sûr que cela coïncide avec les premières menstruations).
Durant une semaine entière, la jeune femme est la reine. Elle se fait servir, on s'occupe d'elle et surtout on lui dit tout. En clair, les "tantes" expliquent comment gérer son futur foyer, comment prendre soin de son homme, ce qu'il faut faire et ne pas faire... noxo noxo (se prononce nocho nocho et signifie etc. etc. en kwanyama). A l'issue de ces 7 jours, l'adolescente connaîtra toute la théorie d'un savoir-faire millénaire.
fico fico 2 
 fico 3  fico 4
A cette occasion, elle porte une coiffure tressée, appelée "épolé", faite de petites perles (conjunto de missanga). On dispose également quelques coquillages (photo de droite) ou boutons d'ivoire  (photo de gauche) ou des pièces de corne de bovidé. Cela représenterait la richesse. Puis j'attire votre attention sur ce qu'il se trouve sous la vague de perles colorées qui fait le tour de la tête. A gauche, il y a 6 rangées de rajout capillaire synthétique. cela aurait pu être fait aussi avec les propres cheveux de la jeune fille lorsque c'est possible. A droite, on peut voir 4 lignes plus larges qui ont été réalisées avec des cheveux des grands-parents ou autres aïeuls décédés. J'y vois la couronne de la sagesse des ancien(ne)s.
Cette coiffure peut être conservée quelques mois après la fête selon le désir de la jeune femme. Normalement il y a aussi une frange de cheveux et de perles qui descend jusqu'aux yeux. Cette frange est conservée et passe d'une soeur à une autre. La benjamine (a caçula) hérite de ce souvenir familiale voire matriarchale. Celle-ci récupèrera l'habit traditionnel de la mère (dikua) qui a pour particularité d'avoir une sorte de sac à dos intégré sous forme d'une pièce de tissus tenue par 4 ficelles. On peut y mettre le nourrisson par exemple.

En ce qui concerne les jeunes adolescents, j'ignore encore quels sont les rites. Je sais que dans le Cunene la circoncision est pratique courante. Il n'y a pas d'âge particulier: de 7 jours à 7 ans voire plus parfois. L'ainé récupèrera l'arc (zagaia) et les flèches de son père, plus la massue (dibo ou porrinho), plus la ceinture de cuir (cinto de boi) et enfin avec une petite machette (kandjavith ou machadinho).

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article

commentaires