Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 19:17

Fonctions

Réception des stimuli : excitabilité

Intégration en réponses adaptées et coordonnées : précision

Conduction rapide de l’influx nerveux (dont Helmholtz mesura la vitesse)

Transmission par synapses à effecteurs

 

Adaptation à l’échelle histologique et cellulaire

Le neurone fait partie d’une chaîne (arc réflexe).

Il innerve un certain nombre de cellules musculaires : unité motrice.

Il est protégé et nourrit par la névroglie.

Il possède de nombreuses dendrites (grande surface de réception, embranchement des chaînes, convergence des messages vers le corps cellulaire), un corps cellulaire volumineux (permettant une production d’énergie suffisante), un axone long (le message conduit sur de grandes distances), épais et myélinisé avec des nœuds de Ranvier (la vitesse de conduction est augmentée) et une arborisation terminale à nombreux boutons (la surface de contact est vaste).

 

Adaptation à l’échelle des organites

Le noyau est volumineux et très actif : synthèse.

Par conséquent, l’ergastoplasme et le Golgi le sont aussi.

Les mitochondries fournissent l’ATP indispensable.

Le transport axonal est assuré par le cytosquelette.

   

Adaptation à l’échelle moléculaire : membrane

La ddp qui permet par changement de perméabilité membranaire aux ions, le potentiel d’action et les courants locaux à sens unique dépendent des protéines membranaires : canaux de fuite de K+, canaux voltage dépendant à Na+, pompe à Na-K, ATPase…

La libération d’acétylcholine, excitatrice (et la libération de neurotransmetteurs par les neurones d’association, excitateurs ou inhibiteurs) et la réception dépendent des canaux voltage dépendant à Ca2+  et des récepteurs à acétylcholine (canaux à Na+).

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal - dans biologie
commenter cet article

commentaires