Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 18:56

Sampa est pour São Paulo l'équivalent de Paname pour Paris.

Alguma coisa acontece no meu coração
Que só quando cruza a Ipiranga
E a avenida São João
É que quando eu cheguei
por aqui eu nada entendi
Da dura poesia concreta de tuas esquinas
Da deselegância discreta de tuas meninas

Ainda não havia para mim Rita Lee
A tua mais completa tradução
Alguma coisa acontece no meu coração
Que só quando cruza a Ipiranga
Et a avenida São João

Quando eu te encarei frente a frente
Não vi o meu rosto
Chamei de mau gosto o que vi,
De mau gosto, mau gosto
É que Narciso acha feio o que não é espelho
E à mente apavora
O que ainda não é mesmo velho
Nada do que não era antes
Quando não somos mutantes

E foste um difícil começo
Afasto o que não conheço
E quem vende outro sonho feliz de cidade
Aprende depressa a chamar-te de realidade
Porque és o avesso do avesso
Do avesso do avesso

Do povo oprimido nas filas,
Nas vilas, favelas
Da força da grana que ergue
E destrói coisas belas
Da feia fumaça que sobe,
Apagando as estrelas
Eu vejo surgir teus poetas
De campos, espaços
Tuas oficinas de florestas, teus deuses da chuva

Pan-Américas de Áfricas utópicas,
Túmulo do samba
Mais possível novo quilombo de Zumbi
E os novos baianos passeiam na tua garoa
E novos baianos te podem curtir numa boa
Quelque chose se passe dans mon coeur
Uniquement quand je croise l'Ipiranga
Et l'avenue São João
Quand je suis arrivé
Par ici, je n'ai rien compris
A la poésie dure et concrète de tes coins de rue
A la désélégance discrète de tes jeunes filles.

Il n'y avait pas encore pour moi Rita Lee
Ta traduction la plus complète
Quelque chose se passe dans mon coeur
Uniquement quand je croise l'Ipiranga
Et l'avenue São João

Quand j'ai été face à toi
Je n'ai pas vu mon visage
J'ai trouvé de mauvais goût ce que j'ai vu,
De très mauvais goût,
Ce que Narcisse trouve moche n'est pas le miroir
Et à y réfléchir ce qui épouvante
Est ce qui n'est pas vraiment vieux
Rien de ce qui était avant
Quand nous ne sommes pas os mutantes

Et tu as été un commencement difficile
J'éloigne ce que je ne connaîs pas
Et celui qui vend un autre rêve de ville heureuse
Apprend rapidement à t'appeler réalité
Car tu es l'envers de l'envers
De l'envers de l'envers

Des gens opprimés dans les queues,
Dans les villes, les favelas
De la force du blé qui érige
Et détruit les belles choses
De la laide fumée qui monte,
Effaçant les étoiles
Je vois surgir tes poètes
Des champs, des espaces
Tes bureaux de forêts, tes dieux de la pluie

Pan-Américains des Afriques utopiques,
Tombe de la samba
Plus possible nouveau quilombo de Zumbi
Et os novos baianos passaient dans ta bruine
Et os novos baianos peuvent profiter de toi

Un quilombo est un village ou une communauté d'esclaves en fuite. De nombreux quilombos existaient dans les zones reculées du Brésil au temps de l'esclavage.

São Paulo est tant besogneuse qu'elle n'a pas le temps de faire de la samba. Voilà pourquoi elle est traitée de 'tombeau de la samba'. La vérité est que São Paulo est non seulement la capitale économique du Brésil mais probablement aussi de la culture.

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article

commentaires