Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 13:08

Cette chanson de Chico Buarque réside principalement sur le jeu de mot suivant :
'calice' et 'cale-se' (= tais-toi) se disent en portugais de la même façon 'calici'.
Ainsi la phrase tirée de la Bible 'Pai! Afasta de mim esse cálice' devient : Père! Eloigne-toi et tais-toi!

Ce grand compositeur brésilien dénonce le rôle de l'Eglise dans la dictature militaire brésilienne qui a duré de 1964 à 1985.

Pai! Afasta de mim esse cálice (x2)
De vinho tinto de sangue...(2x)

Como beber
Dessa bebida amarga
Tragar a dor
Engolir a labuta
Mesmo calada a boca
Resta o peito
Silêncio na cidade
Não se escuta
De que me vale
Ser filho da santa
Melhor seria
Ser filho da outra
Outra realidade
Menos morta
Tanta mentira
Tanta força bruta...

Pai! Afasta de mim esse cálice (x2)
De vinho tinto de sangue...

Como é difícil
Acordar calado
Se na calada da noite
Eu me dano
Quero lançar
Um grito desumano
Que é uma maneira
De ser escutado
Esse silêncio todo
Me atordoa
Atordoado
Eu permaneço atento
Na arquibancada
Prá a qualquer momento
Ver emergir
O monstro da lagoa...

Pai! Afasta de mim esse cálice (x2)
De vinho tinto de sangue...

De muito gorda
A porca já não anda
(Cálice!)
De muito usada
A faca já não corta
Como é difícil
Pai, abrir a porta
(Cálice!)
Essa palavra
Presa na garganta
Esse pileque
Homérico no mundo
De que adianta
Ter boa vontade
Mesmo calado o peito
Resta a cuca
Dos bêbados
Do centro da cidade...

Pai! Afasta de mim esse cálice (x2)
De vinho tinto de sangue...

Talvez o mundo
Não seja pequeno
(Cálice!)
Nem seja a vida
Um fato consumado
(Cálice!)
Quero inventar
O meu próprio pecado
(Cálice!)
Quero morrer
Do meu próprio veneno
(Pai! Cálice!)
Quero perder de vez
Tua cabeça
(Cálice!)
Minha cabeça
Perder teu juízo
(Cálice!)
Quero cheirar fumaça
De óleo diesel
(Cálice!)
Me embriagar
Até que alguém me esqueça
(Cálice!)
Père! Enlève de devant moi ce calice (x2)
De vin rouge de sang (x2)

Comment boire
De cette boisson amère
Avaler la douleur
Engloutir la corvée
Même la bouche fermée
Reste la poitrine
Le silence dans la ville
Ne s'écoute pas
Qu'est-ce qui me vaut
D'être le fils d'une sainte
Meilleur serait
D'être le fils d'une autre
Une autre réalité
Moins morte
Tant mensongère
Tant brutale

Père! Enlève de devant moi ce calice (x2)
De vin rouge de sang (x2)

Comme il est difficile
De se réveiller muet
Si dans le silence de la nuit
Je souffre
Je veux lancer
Un cri inhumain
Qui est la seule façon
D'être entendu
Ce grand silence
M'étourdit
Etourdi
Je reste attentif
Sur les gradins
Pour à n'importe quel moment
Voir émerger
Le monstre du lac

Père! Enlève de devant moi ce calice (x2)
De vin rouge de sang (x2)

Très grasse
La truie ne marche plus
(Tais-toi!)
Trop usé
Le couteau ne coupe plus
Comme il est difficile
Père, d'ouvrir la porte
(Tais-toi!)
Ce mot
Coincé dans la gorge
Cette ivresse
Homérique du monde
A quoi sert
D'avoir de la bonne volonté
Même la poitrine fermée
Reste le fantôme
Des alcooliques
Du centre-ville

Père! Enlève de devant moi ce calice (x2)
De vin rouge de sang (x2)

Peut-être le monde
n'est pas petit
(Tais-toi!)
Ni la vie
Un acte achevé
(Tais-toi!)
Je veux inventer
Mon propre péché
(Tais-toi!)
Je veux mourrir
De mon propre venin
(Père! Tais-toi!)
Je veux perdre définitivement
Ta tête
(Tais-toi!)
Ma tête
perdre ton jugement
(Tais-toi!)
Je veux sentir la fumée
Du diesel
(Tais-toi!)
Me saoûler
Jusqu'à ce que quelqu'un m'oublie
(Tais-toi!)

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal - dans musique
commenter cet article

commentaires

Boeb'is 08/11/2010 14:18


Merci pour cette traduction de cette sublime chanson.


Spinola 21/10/2009 19:06


Merci pour cette traduction .. J'ai souvent entendu cette chanson car mon pere l'ecoute beaucoup mais je n'ai jamais vraiment tout compris car je maitrise tres mal le portugais (voir pas du tout )
Merci beaucoup !


Francois 24/05/2009 17:16

Excellente traduction; juste une petite correction ''o filho da outra''. ''A outra'' en portugais, ou ''la otra'' en espagnol, designe explicitement la maitresse. ''O filho da outra'' c est donc par definition le ''batard''. La traduction de la phrase en question serait donc ''Mieux vaudrait etre batard''.

pascal 24/05/2009 22:48


Rebonjour,
Cette après-midi, j'ai été me promener avec un ami brésilien qui est professeur de littérature. Il m'a confirmé que la traduction était 'le fils d'une autre' sous entendu une autre réalité