Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 17:55

Sur la photo ci-dessous, après une belle averse, un arc-en-ciel chapeaute le lycée. A gauche, il y a les installations sportives (pistes, terrain, piscine,...); au milieu, l'administration, la cantine et le primaire; enfin, à droite, dans un bâtiment neuf de 4 étages, le secondaire (les laboratoires de sciences étant au dernier étage). 

 

bangkok LFIB

 

L'autre pied du pont multicolore reste dans le quartier de l'établissement c'est-à-dire Khet Wangthonglang. 

 

bangkok arc en ciel

 

Avec une petite retouche numérique, voici le ciel thaïlandais avec un superbe arc de cercle coloré.

 

bangkok ciel

Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 15:16

bangkok Kamthieng 20

 

La Baan (= maison) Kamthieng se trouve à la sortie du métro Sukhumvit. C'est une maison rurale en teck (XIXème) venant de Chiang Mai qui abrite le seul musée ethnologique de Bangkok. Elle révèle au fil des pièces, les rituels, les croyances et le mode de vie des Lanna, peuple du Nord du pays.

 

bangkok Kamthieng bangkok Kamthieng 1

 


L’histoire et les traditions:

 

Le Lanna, royaume séculaire du Nord de la Thaïlande, a commencé par le roi Mengrai en 1259 qui avait établi sa capitale à Chiang Mai en 1291. Capturé par les Birmans en 1550, repris par le roi Taksin in1774, Chiang Mai est devenu un vassal de la Thaïlande. A partir de ce royaume s'est créée une société avec une culture, une langue, des traditions, coutumes, rituels et festivals. La matriarche Mae Nai Saed, une arrière petite-fille d'un prince du Yunnan (Sud de la Chine), construisit l'original Kamthieng en 1848 sur les rives de la rivière Ping à Chiang Mai. Dans cette société matriarcale, les femmes sont chefs de famille et héritent de la propriété. La maison familiale était détenue par trois générations de descendants, Mae Nai Thip, Mae Mae Kamthieng et Kim Haw qui vivaient dans la maison jusqu'en 1963.


 

bangkok Kamthieng 19 bangkok Kamthieng 2
bangkok Kamthieng 4 bangkok Kamthieng 5


 

L’histoire de la maison:

 

La maison en bois, avec ses sculptures caractéristiques "Kalè" ou en "V" au sommet des pignons, est considérée comme l'un des rares exemples d'architecture traditionnelle Lanna. Pour préserver sa culture pour les générations futures, Mae Nai Haw fit don de cette maison à la Siam Society pour en faire un musée. À la mémoire de sa mère, le musée a été nommé Kamthieng House. Il a fallu deux ans pour planifier, démonter et déplacer la vieille maison de Chiang Mai puis la remonter dans le parc de la Siam Society à Bangkok. La Fondation Asia et John D. Rockefeller Foundation a financé le projet. Le 21 Novembre 1966, Sa Majesté le Roi Bhumipol Adulyadej l'a officiellement inauguré.


 

bangkok Kamthieng 6 bangkok Kamthieng 7
bangkok Kamthieng 8 bangkok Kamthieng 9


 

La culture Lanna:

 

Une visite de Kamthieng House donne au visiteur un aperçu de la vie Lanna, les rituels, les croyances, la vie familiale, la culture, l'art et l'architecture. la société Lanna a des pratiques animistes, des croyances relatives à la présence d'esprit dans les objets et les phénomènes naturels. De nombreux rituels spéciaux sont réalisés pour apaiser ces esprits au sein de toute la famille ou de l'activité communale.

 

Le serpent Naga est symbolique de l'eau vitale pour la culture du riz. La déesse de cette céréale riz influence la culture de cet aliment de base tandis que l'esprit du buffle affecte la bête de somme au travail dans les champs. Dans une société d'agriculteurs, il y a toujours un profond respect pour la nature et la nécessité d'être en harmonie avec les éléments. Le culte des ancêtres est également pratiqué sur l'autel des ancêtres de la famille dans la salle de réception de la maison principale. Des tissus magnifiquement brodés ou des linteaux sculptés sont installés au-dessus des portes pour protéger les occupants. Des talismans et des amulettes sont aussi des formes populaires de protection des personnes et des foyers.

 

Les objets exposés reflètent la vie familiale et communautaire, qui combine affiche traditionnelle avec des extraits de films pour illustrer les activités culturelles et chants rituels enregistrées dans l'arrière-plan afin de simuler le réalisme. Kamthieng House est un musée dédié à la préservation d'un mode de vie, d'une culture vieille de près de 800 ans, fournissant une étude intéressante dans une société traditionnelle qui est en train de disparaître.


 

bangkok Kamthieng 10 bangkok Kamthieng 11

 


La vie quotidienne Lan Na Thai suit une étiquette minutieuse des relations entre les résidents, les esprits et les lieux, ainsi qu'un code de conduite personnelle exigeante. Les forces naturelles, visibles et invisibles, sont très respectées, les ancêtres honorés, les esprits vénérés et la mémoire collective précieuse.

Les outils rituels offrent un aperçu d'une résidence noble, s'étendant sur un siècle entre la durée de vie de Mae Saed et sa petite-fille, Mae Kamthieng. Les esprits des trois dames et des occupants passés, Mae Thao Khamdaeng, Mae Mae et Saed Kamthieng, seraient toujours présents et apparaitraient de temps en temps dans leurs vêtements traditionnels.


 

bangkok Kamthieng 14

 

La restauration:

 

Avec la restauration en Mars 2001, la présentation de l'ensemble a été porté sur la manière traditionnelle Lan Na Thai de la vie avec ses rituels et les cérémonies principales, comme le prôné M. Renaud Pierard. Les experts ont fait équipe pour rechercher des traditions musicales et liturgiques. Ils ont traqué les connaissances autochtones, la source de chants traditionnels,...


 

bangkok Kamthieng 12 bangkok Kamthieng 13


 

La présentation:

 

Le message éducatif est acheminé grâce à des améliorations discrètes, en utilisant de courts documentaires, qui sont sans cesse projetés sur des écrans installés dans le Musée. Au niveau du sol, sous le bâtiment principal, une animation 3D sur la vie d'un village tourne en permanence. Tokto, le gecko animation 3D, guide les téléspectateurs à travers une série d'activités, d'événements, de cérémonies et de rituels traditionnels, comme la construction d'une maison ou d'un déversoir du système d'irrigation de 700 ans. L'espace environnant est utilisé pour présenter un modèle de barrage, le fonctionnement d'un métier à tisser, divers pièges en bambou ou en rotin...

 

A l'étage, à l'approche de la véranda, des airs de musique, Choi et Pin Pia, accueillent les visiteurs. A l'intérieur, c'est un court métrage de la lignée matrilinéaire des propriétaires de la maison, avec des images authentiques de danse traditionnelle. L'histoire du clan est présentée en voix off dans la langue vernaculaire du Nord de la Thaïlande. Le film présenté dans la cuisine montre Mae Champa, une grand-mère du Nord en costume d'époque, qui prépare un plat typique du Nord du pays, le Kaeng Khae Kob.


 

bangkok Kamthieng 15

 


Un avis personnel 

 

Je suis allé dans ce musée le samedi matin vers les 9h30. Le lieu était vide - non seulement aucun touriste mais aussi aucun employé. Les écrans étaient éteints... J'ai parcouru les diverses salles dans une certaine sérénité, bien que tout autour il y ait des grands buildings et que la route tout proche génère du bruit. Après avoir tout visité, je voulais laisser les 100 bahts. Après quelques minutes d'attente et de recherche de vie dans le bâtiment adjacent, je suis parti.

J'ai particulièrement aimé tous les objets mystiques Lanna: les amulettes sur feuille de cuivre ou sur tissus, les bougies faites de papier roulé et sur lequel se trouvent des dessins qui laisseront s'échapper des prières cachées lors de la combustion, les tatouages, les tablettes-calendriers pour la culture de riz,...


 

bangkok Kamthieng 16


 

Le Talaeo, l'emblème de la Kamthieng House 

 

Une fois que les plants de riz ont pris racine, des talaeos sont placés aux quatre coins de la plupart des rizières. Ces talaeos sont tressés à partir de bandes de bambou en forme d'étoile à six pans. Il en résulte une seule étoile centrale entourée par six trous extérieurs. Fixé verticalement à des bâtons, le talaeo sont rituellement mis en place comme un geste de respect qui se targue de la bienveillance des esprits rizière. Grâce à cette propitiation, le champ est placé sous la tutelle de la divinité du riz, Mae Phosop, et sous la protection de la patronne des agriculteurs, Mae Kasok. La démarcation est également un objet de cadastre et une mise en garde contre les intrusions. En outre, le talaeo est utilisé à d'autres égards dans la vie quotidienne tels que conjurer les mauvais esprits, déclarer un espace hors-limites, signaler que le contenu d'une boîte, d'un pot ou d'un panier recouvert d'un talaeo sont strictement réservées à l'usage personnel du propriétaire.

 

bangkok Kamthieng 17 bangkok Kamthieng 18

 


Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 13:14

bangkok Wat Pathumwanaram 1

 

Le Wat Pathum Wanaram est une pause spirituelle surplombée par des shoppings (MBK, Siam Paragon et Central World), dans le quartier de Pathum Wan, en face du Siam square.

 

bangkok Wat Pathumwanaram 4

 

bangkok Wat Pathumwanaram 5

Ce temple bouddhiste, dont le nom complet est Wanaram Ratcha Wora Viharn (วัด ปทุม วนาราม ราชวรวิหาร), a été fondé en 1857 par le Roi Mongkut (Rama IV) comme lieu de culte proche de son palais Sa Pathum. Avant la construction, la région était un champs de riz uniquement accessible par le khlong Saen Saeb. Il est actuellement en rénovation.

 

bangkok Wat Pathumwanaram 2 bangkok Wat Pathumwanaram 3

 

Les cendres de la Princesse Mère de la Thaïlande, dont la crémation a eu lieu à Sunam Luang en Mars 1996, ont été transférées lors d'un cortège. Le crématorium est un rare exemple de l'artisanat antique. Il représente le mont Meru, l'équivalent du Mont Olympe dans la mythologie persane et surtout hindoue.

 

bangkok Wat Pathumwanaram

 

Tout proche le Siam Ocean World est le plus grand aquarium d'Asie. Il se trouve au sous-sol du gigantesque shopping center Siam Paragon. Le rez-de-chaussée est un interminable dédale chic de restaurants de tout style culinaire.

Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 11:13

bangkok Thao Maha Brahma 2

 

Situé au carrefour très bruyant de la Thanon Ratchadamri et de la Thanon Ploen Chit, coincé entre le Skytrain, les gratte-ciel et un hôtel de luxe, le petit sanctuaire de Thao Maha Brahma grouille d'une foule de passants de tout horizon et fervents.

 

bangkok Thao Maha Brahma

 

bangkok Thao Maha Brahma 5

 

En effet, en étant proche de la sortie Chitlom du Skytrain, ce lieu datant de 1955 est situé dans une zone touristique. J'ai d'ailleurs été surpris que nul n'enlève ces chaussures pour prier. Il n'en reste pas que cet autel est impressionnant car, malgré l'hyperréalisme des alentours, la dévotion se décline en or, en fumée d'encens, en colliers et bracelets de fleurs, en musique accompagnée de danse traditionnelle, en ablutions,...

 

bangkok Thao Maha Brahma 1 bangkok Thao Maha Brahma 4

 

Le site religieux est dédié à Brahma et à son éléphant Erawan (qui est d'ailleurs décliné en de nombreux exemplaires). Brahma est le dieu démiurge (= créateur) de l'hindouisme. Or, les thaïlandais sont en grande majorité des bouddhistes theravâda. Pour ces derniers, Brahma est le roi des dieux...

 

bangkok Thao Maha Brahma 6

 

Le 21 mars 2006, un malade mental (a priori), armé d'un marteau, détruisit la statue en plâtre. Les témoins l'assaillirent et le tuèrent. Depuis, à partir de l'originelle, une autre en métal a été fondue.

 

bangkok Thao Maha Brahma 3

Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 10:37

 

bangkok Université Chulalongkorn

 

bangkok Université Chulalongkorn 3

 

La plus prestigieuse université de Thaïlande est presque centenaire. Elle s'étend sur 150 hectares. Certaines de ses 21 facultés possèdent un petit musée dédié à leur spécialité. Une statue royale montre que les thaïlandais sont respectueux et dévots.

 

bangkok Université Chulalongkorn 1

 

Tout comme pour le parc Lumpini, il est agréable de marcher sur des chemins plus verts et où le bruit incessant de la circulation semble un peu distant.

Sur la photo ci-dessous, un groupe de photographes mitraille un mannequin thaïe.

 

bangkok Université Chulalongkorn 2

 

bangkok Maison des Esprits Université Chulalongkorn

 

Le parc est un lieu de détente: il y a des joggeurs, des capoeristas, des groupes divers d'arts martiaux, des boxeurs qui courent en survêtement de sudation,... et des gros varans, semblables à des caïmans quand ils sont entrain de nager dans le lac.

 

bangkok Parc Lumpini

 

bangkok Parc Lumpini 2

Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 10:04

bangkok Jim Thompson 2

 

Voici la présentation que l'on nous donne à l'entrée:

 

- La fondation James H. W. Thompson

 

En 1976, l'administrateur nommé par la cour auprès des biens de Jim Thompson reçut des ministres du gouvernement du Royaume de Thaïlande l'autorisation de créer une fondation portant le nom de Jim Thompson.

En conséquence, leur propriété fut transférée de droit à la fondation et, la résidence comme collection d'art, sont désormais officiellement enregistrées comme musée national.

Par ses statuts et en accord avec les volontés de Jim Thompson, la fondation déclare se consacrer à la conservation et à la protection de l'héritage culturel thaïlandais.

 

bangkok Jim Thompson bangkok Jim Thompson 3

 

- La biographie de Jim Thompson

 

Jim Thompson est un américain né en 1906 à Greenville dans l'état de Delaware. Alors qu'il était architecte avant la seconde guerre mondiale, il s'engagea dans l'armée américaine, fit campagne en Europe, puis arriva en Asie avec un contingent dont l'objectif était de restaurer l'indépendance et la liberté de la Thaïlande. Cependant la guerre prit fin avant le début des opérations. Il arriva peu après à Bangkok en tant qu'officier des services de renseignements de l'OSS. Quand il quitta l'armée, il décida de revenir en Thaïlande et d'y résider en permanence.

 

J. thompsom se passionna pour la soie tissée à la main au point de se consacrer à la renaissance de cet artisanat tombé en désuétude. Dessinateur et coloriste de talent, sa participation fut fondamentale au renouveau du tissage de la soie thaïlandaise et à la réputation internationale qu'elle acquit.

 

Il devint célèbre quand il fit construire sa résidence de six bâtiments en teck, tous représentatifs des meilleurs styles de l'architecture traditionnelle thaïlandaise. Ayant souvent plus de 200 ans, ces maisons, certaines provenant d'Ayudhya, furent démontées pour être acheminées jusqu'à l'emplacement actuel.

 

Fidèle à son goût de l'authentique, Thompson suivit avec le plus grand respect les traditions des bâtisseurs thaïlandais. Les maison furent surélevées d'un niveau au dessus du dol, une technique en Thaïlande pour se prémunir des inondations en saison des pluies; les tuiles reprenant un dessin traditionnel (celui des écailles de serpent) rarement utilisé de nos jours, furent cuites à Ayudhya. La peinture rouge appliquée sur les murs extérieurs est un traitement de protection fréquemment rencontré sur les édifices anciens. Les lustres, bien qu'anciens et provenant de palais de Bangkok datant du XVIIIème et XIXème siècles, représentent les seules concessions au confort moderne.

 

Les rites religieux traditionnels accompagnèrent la construction de la maison et Jim s'installa un jour de printemps 1959, jugé propice par les astrologues. La maison et la collection d'objets d'art obtinrent une telle notoriété qu'il les ouvrit au public et qu'il en distribua les revenus aux oeuvres de charité et aux projets dédiés à la conservation du patrimoine thaïlandais.

 

Le 26 mars 1967, Jim Thompson, en week-end chez des amis dans les Cameron Highlands en Malaisie, disparut, et jamais le moindre indice n'a permis de supposer ce qu'il était arrivé. Sa maison est un beau témoignage de sa créativité et de son profond amour de la Thaïlande.

 

bangkok Jim Thompson 4

 

Quelques précisions:

 

Cette villa, bordée par un khlong et enfouie dans un jardin touffu, est celle d'un esthète. Les objets récoltés viennent de l'Asie toute en entière. Certains bouddhas anciens, bien qu'endommagés par les invasions birmanes, ont été récupérés alors que les thaïlandais considèrent une idole détériorée comme portant malheur. En outre, certains murs en teck ont été posés à l'envers afin que les sculptures normalement extérieures se retrouvent tourner vers l'intérieur. Une salle de bain, l'électricité, l'eau courante,... ont aussi été installées par le mécène.

Il y a 2 pots de chambre insolites, un chat pour garçon et une grenouille pour fille.

Il est interdit malheureusement de photographier l'intérieur de la maison principale.

 

bangkok Jim Thompson 1

 

Quelques données pratiques:


L'entrée est de 100 baths et donne droit à une visite guidée d'une bonne demi-heure en thaï, en anglais ou en français.

Il faut aller, en sortant de la station National Stadium du Skytrain, au bout du soi Kasemsan 2 pour trouver la Jim Thompson's House (il y a un panneau sur la Thanon Rama IV). C'est ouvert tous les jours de 9h à 17h.

Le site officiel de la Jim Thompson's House est très agréable à parcourir!

 

bangkok Jim Thompson 5

 

 

Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 09:40

bangkok Chao Mae Tuptim 1

 

Le Chao Mae Tuptim est un autel, dissimulé derrière l'Hotel Nai Lert Park (ex-Swisshotel et ex-Hilton) dont il faut traverser le parking, et au bord de la rivière où passent rapidement les navettes fluviales. Il paraît négligé et est tout petit. Mais, sous le grand ficus (Sai), le culte est celui des dieux de la fertilité. Les offrandes sont ainsi des bites en bois et autres phallus sculptés dans la pierre ou métalliques. Ce seraient les femmes désireuses d'un fils qui les déposeraient là.

 

bangkok Chao Mae Tuptim 3 bangkok Chao Mae Tuptim 4

 

L'entrée est gratuite. Le site se trouve proche de la sortie Chitlom du skytrain (il faut remonter la Thanon Witthayu et passer les embassades britannique, suisse et vietnamienne).

bangkok Chao Mae Tuptim 2

Repost 0
Published by pascal - dans thaïlande
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 01:30

 

ameib ranch

 

Au Nord de Usakos, il y a les Erongo Mountains (encore un massif granitique). L’Ameib Ranch (réserve privé) offre de très bonnes prestations de service. En outre, le parc permet de randonner (une carte est fournie à la réception).

 

elephant head erongo lac
erongo mountains erongo montagnes

 

Pour ma part, j’aime marcher le matin au lever du soleil et encore plus le soir au coucher car cela permet de fantastiques rencontres animales. Je n’ai pas été déçu sur ce site. En effet, Après m’être rendu à la grotte de Philipp (où l’on voit un grand dessin d’éléphant blanc), j’ai été directement vers Bull’s Party. Il se faisait vraiment tard et je commençais à hâter mon pas pour arriver à la voiture avant que la nuit noire tombe. Le chant de grenouilles exotiques se faisait de plus en plus fort. Quand je me suis retrouvé sur la surface nue du chaos granitique aux boules impressionnantes, je me suis alors aperçu qu’il ne s’agissait pas de gentils batraciens qui criaient leur amour à leurs tendres batraciennes mais de putains de hyènes brunes qui me suivaient de plus en plus près en ricanant.

 

ameib ranch art ameib ranch grotte
white elephant phillipp's cave


J’ai eu la peur de ma vie et surtout ne savais comment réagir face à ces animaux sauvages. Les regarder dans les yeux ou pas ? S’agiter pour les effrayer ou rester immobile ? Je me disais pourquoi je n’ai pas pris un coupe-coupe ! Je me suis armé d’un caillou et d’un bâton. Je me sentais tel un australopithèque perdu dans le bush. J’étais à 3 Km du parking – distance qui m’a paru longue ! Et même si il y avait quelques kudus autour de la voiture, je n’ai pas hésité à claquer rapidement la porte de la voiture après avoir posé mes fesses sur le siège.

NB : Je n’ai pas pris de photos des hyènes immédiatement. J’ai attendu d’être un peu plus loin de ces bestioles très laides, avec leur arrière-train qui traine et leurs épais longs poils noirs, pour pouvoir leur tirer le portrait. Quand je pense que dans le film Cloverfield ou Blairwitch, les gars gardent la caméra à l’épaule devant respectivement un lézard géant ou des sorcières maléfiques !

Je me suis renseigné ensuite sur l'attitude à avoir. Les avis divergent. Il faudrait tenter de les effrayer sauf quand elles ont faim et qu'elles sont en meute car elles deviennent imprévisibles... Puis on peut regarder les lions dans les yeux mais pour les léopards il faut baisser le regard...

 

hyene erongo mountains hyene


Anecdotes sur les hyènes : Les femelles ont un clitoris tant développé (tel un pénis) que les populations indigènes ont longtemps cru qu’il n’y avait que des mâles. En fait, les mesdames hyène ont un tel taux de testostérone qu’elle domine le groupe et maltraite les pauvres Messieurs hyène assez souvent. Je ne m’étonne plus que les hyènes aient une sale gueule.

 

otocyon


J’y ai aussi rencontré un otocyon ou renard à oreilles de chauve-souris qui était bien curieux. Il m'a observé un bon moment. La photo est floue car je n'ai pas un très bon appareil photo et en fin de soirée ses performances empirent. 

Les autres points d'intérêt sont:

- Le lac qui attirent animaux et oiseaux sauvages (puis mêmes quelques domestiques);

- les cages à poules, pigeons... et mangoustes;

- les beaux spécimens de Cyphostemma currorri (= couronne ventrue, nom donné par A. B. Curror): c'est une plante succulente, un arbre pachycaule (= tige épaisse), dont l'aire de répartition s'étend sur le Sud de l'Angola et le Nord de la Namibie (dans le Brandberg notamment).


mangouste cyphostemma
Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 23:20

spitzkoppe

 

Le spitzkoppe est un sommet emblématique de la Namibie. Il apparaît souvent sur les brochures touristiques. Il est situé à moins de 200 Km de Swakopmund et à 50 Km de Usakos. C’est un massif granitique qui s’élève à 1759 m au dessus du niveau de la mer (l’altitude diffère selon les cartes).  Son pic mesure 700 m (au dessus de la plaine environnante). Le Little Spitzkoppe fait 1584 m soit environ 200 m de moins que son grand frère. A coté, il y a une sorte de dromadaire avec de multiples bosses du même granite vieux de 700 millions d'années: les Pondoks.

 

spitzkoppe namibia

 

spitzkoppe namibie


La montagne a une forme pyramidale qui de très loin rappelle le mont Cervin. Je pense qu’il faut vraiment être un colon allemand en mal de Suisse pour pouvoir renommer ce « chapeau pointu » en « Matterhorn of Namibia ». C’est un peu comme comparer Zermatt à Grootspitkop (le village au pied du Spitzkoppe) ! Pour avoir vu les 2, je peux dire qu’il y a une sacrée différence entre la majesté du sommet alpin (4478 m) et la magie de l’imposant rocher africain. Enfin ! Qui va en Afrique pour voir des mirages helvètes ?


namibie spitzkoppe spitzkoppe arche

 

Il faut payer comme d’habitude un permis pour entrer. Un guide n’est pas vraiment nécessaire – même si une grande partie du site ne peut plus se faire en solo. Le meilleur peut se faire par soi-même en utilisant la petite carte du Lonely Planet par exemple.  Vous trouverez alors les quelques arts rupestres (le mur du rhino, le paradis du bushmen…) et l’arche naturelle.


spitzkoppe felin spitzkoppe rhino

 

Le guide m’a dit en outre qu’il était possible de monter au sommet et d’y redescendre en moins de 7 heures. Bon, vu que la première ascension « homologuée » a eu lieu qu’en 1946, j’imagine qu’il faut être bon en grimpette (et avoir son matériel) pour s’aventurer là-dessus.

 

namibia spitzkoppe


Il y a des campsites qui permettent d’installer sa tente en face de l’inselberg qui le soir prend de magnifiques couleurs. Il est probable que quelques animaux sauvages viennent se rajouter à ce tableau enchanteur.

Repost 0
Published by pascal - dans namibie
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 02:01

angola chana

 

 

Chana Francisca Kauape Bento est née le 7 mai 1985 à Benguela, sur la côte angolaise. Son père et sa mère sont morts quand elle était encore enfant – le premier à cause de l’alcool et la seconde de maladie. Elle a donc grandi dans une famille adoptive dès l’âge de 6 ans. Sa « madrasta » souhaitait avoir une fille.

 

A 8 ans, elle a commencé à aller à l’école qu’elle a fréquenté jusqu’à la 5ème (= 7ª classe). Encore une fois cette interruption de scolarité a été provoquée par sa grossesse (à 15 ans). C’est son « frère » qui l’a mise en enceinte. Il venait le soir la chercher dans sa chambre et ses caresses, son attention, etc. la rendaient heureuse. C’est son premier et grand amour. Elle a grandi à ses cotés. Aujourd’hui, son fils Ailton Victor Bento Dias a 10 ans et vit avec son père. Elle aime encore cet homme. Mais il n’a jamais répondu positivement à son amour. Elle aimerait qu’il la demande en mariage car il n’est toujours pas marié et n’a pas d’autres enfants.

 

Mais ceci n’arrivera peut-être jamais ! C’est une profonde mélancolie que Chana a voulu fuir en voyageant avec sa sœur dans le Cunene. Et finalement, en 2003, elle s’est installée à Ondjiva, loin de son enfant et de son amour apparemment non réciproque. Tous les ans, elle retourne les voir – ce qui est peu. Sa mère adoptive ne serait pas vraiment pour un mariage mais ne s’y opposerait pas. Benguela manque terriblement à Chana.

 

Elle a eu de nouveaux amoureux depuis. Son petit copain actuel passe la voir quand il le veut. Elle a aimé également un autre garçon pendant 3 semaines. Mais, du jour au lendemain, ce dernier n’a plus donné de nouvelles. Elle espère après ses 30 ans pouvoir fonder une famille avec 4 enfants (2 couples : 2 filles et 2 garçons). Même si elle pense que les hommes angolais sont « pessimos ».

 

Elle travaille depuis un mois dans le réfectoire de la prison d’Ondjiva. Elle y travaille de 8h à 17h et y vend des repas entre 350 et 500 Kz aux policiers et aux détenus. C’est son oncle Zé qu’il lui a trouvé cet emploi. Son salaire est de 15000 Kz (= 150 US$). Elle espère pouvoir obtenir une augmentation dans quelques mois quand ce négoce se sera un peu développé.

 

Quand je lui ai demandé si elle avait été heureuse, elle m’a répondu « plus ou moins » : La mort de ses parents, sa grossesse douloureuse, son amour sans futur… Elle m’a dit aussi qu’elle était très timide, très fermée. Elle allait très souvent à la messe. Elle a décidé de changer. A présent, je vous assure qu’elle est extravertie, danse tout le temps, rit et parle sans arrêt.

 

Son plat préféré est le funge avec du pé seco et du sumate (tomate, oignon, gindunga…). Elle adore les novelas brésiliennes, les films américains et la musique made in USA. Le bonheur est fait de choses simples, de beijos e de carinhos.

 

PS 1 : ces photos ont été prises un samedi matin alors qu’elle faisait son ménage.

PS2 : il est étonnant que ces 2 premiers portraits ne contiennent aucune anecdote sur la guerre.

 

chana angola

 

Repost 0
Published by pascal - dans angola
commenter cet article